Non classé|

Vendredi 30 octobre 2020

J’ai souhaité m’adresser à vous directement dans ces temps complexes et troublés en France, au titre de la crise sanitaire comme à celui du terrorisme islamiste qui nous touche sur notre sol, par la perte d’innocents, comme au Sahel par la perte de nos militaires engagés en OPEX.

Sur le plan de la crise sanitaire, l’Europe a la malchance de connaitre pour des raisons encore mal comprises d’une 2e vague qui n’était en théorie pas à attendre, quand on voit l’histoire naturelle des maladies respiratoires transmissibles par le passé, et quand on voit l’évolution du COVID-19 en Asie. Malheureusement, et bien que je comprenne la difficulté des décisions sanitaires à prendre, des erreurs grossières n’ont pas permis à une partie de la communauté médicale et scientifique de prendre du recul, de même que pour nos autorités.

Trop souvent, nous envoyons des gens se faire tester sans même avoir accès à un médecin, et certains patients non examinés, se voient pris en charge tardivement pour des pathologies connues et curables. Peu de conseils sont délivrés sur la gestion de nos vies en confinement partiel ou total, l’hygiène de vie nécessaire pour passer le cap, diététique notamment (supplémentation en vitamine D par exemple, je fus l’un des premiers à publier avec 3 co-auteurs sur le sujet dans la presse scientifique, en me basant sur des données ouvertes).

Des essais cliniques ont été menés et ceux-ci ont été parfois conduits de manière scandaleuse, et de faux articles scientifiques tels l’étude du Lancet et du NEJM, orchestrés par l’escroc nommé Sapan Desai, ont conduit avant leur rétractation à faire la promotion du Remdésivir de Gilead. Il m’ apparait aujourd’hui être un produit non seulement inutile dans la lutte contre le SARS CoV 2 mais également néphrotoxique. Qu’importe, l’issue négative des études a été dissimulée aux instance de l’UE qui a commandé pour des sommes délirantes de doses de Remdésivir.

Je suis très fier d’avoir été aux 1ères loges des scientifiques, certains anonymes, qui ont permis de remonter le fil de l’escroquerie des prétendues analyses de big data menées par ces auteurs, qui disposaient d’une société écran appelée Surgisphere et qui je l’espère sera poursuivie internationalement. Ces mêmes études ont mis à mal la promotion de traitement à base de Plaquénil et Zythromax, utilisé dans le monde entier et ce notamment dans les pays les plus pauvres avec succès. Les études s’accumulent pour démontrer une diminution de la mortalité et de la morbidité ainsi que de la charge virale. Ce travail mené originellement par les chinois pendant d’autres épidémies, reprises par l’équipe du Pr Raoult à Marseille ainsi que par d’autres équipes renommées de par le monde a été vraisemblablement sacrifié sur l’autel d’autres intérêts qui restent à éclaircir et à préciser.

Je n’ai ni l’habitude des propos conspirationnistes, ni l’habitude de ne pas apprécier la libre concurrence, mais l’intérêt public semble avoir été largement détourné dans la prise en charge de cette pathologie, avec un lobbying tel que parfois des décideurs ont été amenés de bonne foi à prendre des décisions sur des éléments faussés. J’aurai l’occasion de m’exprimer à nouveau sur ce sujet de manière détaillée dans des communications ultérieures.

Pour revenir à la question du terrorisme islamiste, je me suis désolé de voir l’événement de Nice survenir précisément à l’endroit exact où en août 2019, de passage à Nice, j’ai eu l’occasion de témoigner en faveur d’un père de famille lynché par une bande de déliquants dont des “mineurs isolés”, celui-ci s’étant défendu contre ces individus faisant exploser des pétards de grande taille sur la poussette de son enfant. Cet événement avait fait les grands titres de la presse locale et nationale suite à mon témoignage. Dans la rue attenante, c’est également là que se déroulait le scandale du bijoutier, contraint à une légitime défense dans des conditions qui l’ont vu être transformé en agresseur alors qu’il n’était que la victime.

Mes pensées les plus sincères vont aux victimes, à leurs familles et j’adresse mes plus sincères félicitations aux forces de l’ordre. A titre individuel, j’aide régulièrement des associations de familles de militaires ou de forces de l’ordre sur mes deniers, et je vous invite à également vous joindre à moi à d’autres occasions. Mes derniers dons sont allés à l’entraide de la légion, au 4e régiment de chasseur alpins pour la réalisation d’un monument en honneur des 4 commandos montagne décédés au Mali, en faveur de la gendarme renversée Mélanie Lemée, et en faveur de la veuve d’un CRS décédé subitement vraisemblabement d’une crise cardiaque dans son sommeil pendant un déplacement professionnel.

Il y aura lieu de prendre des décisions graves pour notre sécurité à venir si nous voulons pouvoir continuer de vivre ensemble et en paix sous l’égide des valeurs de la France, quelque soit notre confession et nos origines. Je souhaite vous consulter sur ce sujet afin d’affiner mes propositions à venir que je proposerai par la voie législative et par ma communication politique. A cette fin, je vous propose de répondre au formulaire ci-joint.

Je vous souhaite de rester en bonne santé. Pensez à vous, à vos proches, à votre hygiène de vie. Mangez bien, faites du sport, prenez vos précautions pour éviter au maximum d’être contaminé par cette maladie tout sauf anodine. Restons positifs sur la survie de notre modèle français de tolérance mais défendons-le fermement pour qu’il ne cesse d’exister.

Amicalement,

Votre député,

Joachim Son-Forget

Laisser un commentaire

Close Search Window