Commission|

Lundi 1 Juillet au Mercredi 3 Juillet 2019

Comme par le passé, je me suis rendu dans le sud de la Turquie pour aller à la rencontre des représentants politiques et humanitaires de la communauté syrienne kurde et sunnite, et des personnalités locales turques venant en aide aux communautés syriennes déplacées, dans le Hatay et dans la région de Kilis.

J’ai rencontré le ministre de l’agriculture du gouvernement intérimaire syrien (coordonnant la révolution syrienne opposée à Bachar et les groupes de l’armée syrienne libre), les représentants des conseils locaux d’Afrin et de Raqqah, nommés en coordination avec la Turquie, des chrétiens du nord-ouest de la Syrie originaires du gouvernorat d’Idlib, des personnalités issues de Syrie à Urfa, ancienne base arrière officieuse en Turquie de combattants de Daech, et les acteurs humanitaires de la région, notamment l’association Bahar, qui gère d’importantes actions sur le sol syrien en territoires sous contrôle sunnite et kurde, et que nous finançons via le centre de Crise et de soutien du ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Nous avons continué de travailler sur le sujet kurdistan comme sur le sujet de l’enclave d’Idlib, comme je le fais de manière continue depuis le début de mon mandat. Nous avions avec nous une équipe de tournage de l’émission strip-tease qui a inclus quelques images de ce déplacement à son documentaire. Néanmoins, il ne nous a pas été possible dans ce format et pour des raisons de sécurité pour nos équipes et pour les personnes rencontrées de vous rapporter ici publiquement l’intégralité des échanges, également pour garantir le succès potentiel de certaines initiatives.

Laisser un commentaire

Close Search Window