Hémicycle|

Samedi 27 Janvier 2018

C’est le propos que je tenais dès l’été dernier dans les colonnes du Temps et de Libération et que j’ai ré-exprimé récemment à la télévision sud-américaine.

Ces dérives n’ont que trop duré. Le prochain scrutin présidentiel au Venezuela doit se tenir de manière juste et équilibré dans le respect de la population et la liberté d’expression de l’opposition.

En faveur depuis le départ à des sanctions européennes ciblées sous forme de gels d’avoir et d’interdictions de voyager des proches de Maduro. Enfin, celles-ci arrivent, mais dans un climat acutisé et complexe. La perspective doit rester celle de la négociation et la visée d’élections libres dans le futur, notamment le scrutin présidentiel. Et bien entendu avec la visée du bien de la population avant tout, 1ère victime comme toujours dans toute crise.

Retrouvez mon intervention hier sur la chaîne sud-américaine NTN24.

https://www.lemonde.fr/international/article/2018/01/27/venezuela-macron-pour-plus-de-sanctions-de-l-ue-et-plus-de-pression-internationale_5247909_3210.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1517023760

Laisser un commentaire

Close Search Window