Commission|

Vendredi 9 Février 2018

J’ai eu l’honneur d’être invité à la cérémonie d’ouverture des Jeux vendredi soir par le président du parlement coréen, qui nous a reçu à midi avec ma collègue Delphine O; le lendemain matin, j’ai eu le grand plaisir de retrouver à son invitation le ministre Jean-Yves le Drian pour une partie de programme commun entre Pyeongchang et Séoul au club français puis au village olympique pour une visite de nos équipes avec la ministre Laura Flessel. Puis j’ai rejoint avec le ministre la communauté d’affaires française pour un déjeuner de travail lors duquel j’ai rappelé mon attachement à dépasser les problèmes persistants d’obstacles non-tarifaires aux échanges.

Le président de la République de Corée du Sud, Moon Jae-in, a officiellement déclaré ouvert les 23es Jeux olympiques d’hiver à PyeongChang. Le discours du président du comité olympique en Corée, Lee Hee Beom, a été également un moment important. Mr Lee avait donné un des discours d’introduction lors de ma remise de prix récente à Séoul. Les Jeux de Pyeongchang ont débuté par la traditionnelle cérémonie d’ouverture qui fut un moment émouvant.

Le défilé commun des deux Corées.

Le défilé des athlètes des deux Corées, unis sous un même drapeau, a été le premier temps fort de la quinzaine. Les athlètes du Nord et du Sud ont défilé ensemble, sous un drapeau commun blanc ornée de l’effigie bleu ciel de la péninsule coréenne, marquant le rapprochement entre les deux pays à l’occasion de ces Jeux d’hiver. Un moment déjà historique et, à n’en pas douter, l’une des images fortes des ces JO. Restera-t-il seulement une trêve olympique ou se transformera-t-il en rêve? L’avenir post-Jeux Olympiques et Paralympiques nous l’apprendra mais la France reste engagée pour la paix dans la péninsule coréenne, en restant attachée au respect des accords internationaux de non-prolifération nucléaire.

La flamme de la paix

L’autre image forte de ces Jeux a eu lieu en toute fin de cérémonie, quand deux athlètes, l’une sud-coréenne et l’autre nord-coréenne, ont porté la flamme olympique ensemble, main dans la main. Les deux femmes, membres de l’équipe unifiée de hockey sur glace (Jong Su Hyon pour le Nord, Park Jong- ah pour le Sud), ont été les avant-dernières porteuses de la flamme. Un autre très beau symbole pour ces Jeux de la paix dont le plus grand temps fort pour moi fut le moment où le stade complet a entonné Imagine des Beatles, les supportrices nord-coréennes se laissant même surprendre par l’émotion à n’en pas douter, en allumant pour quelques-unes d’entre elles la petite lumière que nous avions tous en main, quand elles n’avait pourtant pas de chorégraphie agendée à cet instant particulier. J’ai eu l’occasion de les immortaliser en rejoignant leur tribune en fin de spectacle.

Une poignée de main symbolique

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée sous les yeux de hauts dignitaires des deux Corées. Un premier symbole avait déjà eu lieu quelques minutes après le début de la cérémonie d’ouverture, dans les gradins, avec la poignée de main entre le président sud-coréen Moon Jae-In et Kim Yo Jong, la sœur de Kim Jong-Un, le leader de la Corée du Nord. Kim Yo Jong est la première membre de la dynastie régnant au Nord à fouler le sol du grand rival depuis la fin de la guerre de Corée. Elle était présente à Pyeongchang avec le président de l’assemblée nord-coréenne, Kim Yong Nam.

Martin Fourcade en tête pour la France

Martin Fourcade et la délégation tricolore ont pénétré dans le stade olympique de Pyeongchang. Le biathlète, désigné porte-drapeau, a eu l’honneur d’être le premier athlète tricolore à défiler lors de la cérémonie d’ouverture. L’équipe française olympique compte 108 athlètes dont 64 hommes et 44 femmes. J’ai passé l’après-cérémonie au village français, non avec nos sportifs qui avaient besoin de s’adapter au décalage horaire et de préparer leurs épreuves, mais avec leurs entraîneurs….beaucoup de gens “de nos montagnes”! 🙂

La délégation suisse emmenée par Dario Cologna

Quelque 180 représentants helvétiques ont défilé dans l’enceinte olympique, dont de nombreux athlètes et une bonne cinquantaine d’officiels. 169 athlètes au total ont été sélectionnés par la Swiss Olympic. Très représentée pour les Jeux d’hiver, la seule discipline dans laquelle la Suisse ne concoure pas est le patinage short-track.

19ème participation du Liechtenstein aux Jeux d’hiver

Le Liechtenstein participe aux Jeux olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud. Il s’agit de sa dix-neuvième participation à des Jeux d’hiver. Le Liechtenstein présente 3 athlètes, 1 homme et 1 femme en ski alpin et 1 homme en ski de fonds.

Laisser un commentaire

Close Search Window