Hémicycle|

Mercredi 29 Novembre 2017

J’ai interrogé S. Travert, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, sur la problématique de la pêche électrique lors de la séance de Questions au Gouvernement.

Joachim Son-Forget : La réponse européenne doit être ferme et sans équivoque contre l’extension de [la] dérogation [autorisant la pêche électrique] et les arguments fallacieux d’expérimentation qui l’accompagnent.

S.Travert : la France s’opposera à toute dérogation supplémentaire au-delà de l’expérimentation.

Interdite dès 1998, un groupe d’industriels néerlandais ont obtenus une autorisation « expérimentale ».

Nuisible à la biodiversité et amenant des conséquences sociales importantes,
cette autorisation expérimentale, qui devaient se limiter à 5% des flottes, est en réalité largement contournée.
Aucun argument n’est acceptable à ce jour pour permettre à cette pratique de se développer.

Pour toutes ces raisons, je suis intervenu durant la séance de Questions au Gouvernement (QAG) en interpellant S. Travert afin d’exiger une réponse ferme de la France contre les lobbyes de cette industrie.

Laisser un commentaire

Close Search Window