Non classé|

Samedi 1er juillet 2017

La République déplore aujourd’hui la disparition d’une figure majeure du XXe siècle, survivante de la Shoah, voix de l’émancipation des femmes et fervente partisane du projet européen. Simone Veil s’est éteinte à l’âge de 89 ans ce vendredi 30 juin, et laisse dans son sillage un héritage incomparable dont nous sommes désormais les humbles dépositaires.

Née le 13 juillet 1927 à Nice, elle est déportée en 1944 à l’âge de 16 ans, vers le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, dont elle comptera parmi les rares survivants. Malgré ses profondes meurtrissures, elle œuvrera toute sa vie en faveur du devoir de mémoire.

Elle débute sa carrière dans la magistrature et devient en 1970, la première femme secrétaire générale du Conseil supérieur de la Magistrature avant d’être appelée par le Président Valéry Giscard d’Estaing au poste de Ministre de la Santé en 1974. Chargée de dépénaliser de l’avortement, malgré la réticence d’une grande partie de l’opinion, elle portera ce combat avec acharnement et conviction, essuyant toutes les injures de ses pairs. Le 26 novembre 1974, son discours prononcé à la tribune entre instantanément dans l’Histoire de notre démocratie.

Elle se tourne ensuite vers l’engagement européen portée par l’idéal de paix et de coopération qui y réside. Elle deviendra en 1979 la première Présidente du premier Parlement européen élu au suffrage universel direct. Européiste convaincue, elle sortira de son devoir de réserve de membre du Conseil constitutionnel en 2005 en appelant à voter en faveur du Traité constitutionnel.

Bien après avoir quitté la scène politique, Simone Veil reste une des personnalités politiques préférée des Français et incarne pour tous un symbole de droiture et de respect des valeurs universelles. Décorée de la distinction de Grand Officier de la Légion d’honneur en 2009, Simone Veil sera à nouveau mise à l’honneur en 2010 alors qu’elle entre à l’Académie française.

L’intelligence rare, l’abnégation et la grande dignité qui caractérisaient Simone Veil nous obligent tant au respect qu’ils nous invitent à suivre ses pas.

Laisser un commentaire

Close Search Window